Le mouvement Open data en France : où en est-on ?

L'écosystème Open Data

L’écosystème Open data en France

(Retrouvez ce billet sur le site EDUCAVOX, portail d’information et de partage sur les  problématiques de l’éducation).

.

Vingt-quatre plateformes d’open data lancées depuis 2011 par les collectivités territoriales, une trentaine de projets en cours, des données publiques et ouvertes de plus en plus « cadrées ». Deux ans après la création des premières plateformes, le  développement, la réflexion et la collaboration des collectivités et de l’Etat sur l’open data ont progressé malgré le débat  non tranché des licences, des formats et de la gratuité de la réutilisation des données.

L’édition papier de la Gazette des Communes datée du 21 janvier 2013 (n°2157) propose un « dossier bilan » sur la question intitulé l’Open Data : le service public augmenté. (sommaire détaillé : ici - l’accès au dossier est payant ; vive les bibliothèques !!).

Sommaire :

Des données ouvertes de plus en plus cadrées

1 ) Cap sur la réutilisation

2 ) L’atout de la mutualisation

3 ) Des territoires riches de données

« Les collectivités, premières bénéficiaires de l’open data »

 

Extraits :

« (…) Mi-octobre, une polémique est née (…) au sujet de la pertinence de proposer gratuitement des données publiques en temps de crise. Pour l’enrayer, le gouvernement a été obligé de réaffirmer le principe de gratuité. Les collectivités semblent, elles, avoir tranché, optant presque toute pour des licences libres. »

« Historiquement, l’open data était justifié par deux préoccupations : la création d’emplois par le développement de services et la transparence de la vie publique. Ce qui était moins envisagé, c’était la manière dont s’en saisiraient certains citoyens qui, ici et là, enrichissent d’eux-mêmes les données des collectivités (« crowdsourcing »), comme ces randonneurs de Loire-Atlantique lors de « cartoparties » organisées par le conseil général. » 

« L »open data est utile aux développeurs, chercheurs, journalistes ou citoyens, mais aussi aux collectivités. (…) C’est un outil de décloisonnement des services publics et d’amélioration des bases de données. Il favorise, de plus, l’innovation et le dialogue avec les acteurs extérieurs. »

.

EN COMPLÉMENT :

.

A) UN DOSSIER :

.

« Réutilisation des données publiques : des promesses vertigineuses » ; La Gazette des communes ; mise à jour le 14/01/2013  dossier entièrement accessible composé de 13 articles sur le sujet.

.

B) DES ARTICLES :

.

1)  « Open Data : comment les collectivités s’y mettent«  ; V. Fauvel, La Gazette des communes, le 25/01/2013.

« Quelles données, quel portail, quelle licence, quel budget, etc. Une étude très dense de Serdalab, que la Gazette s’est procurée livre une photographie inédite de ce qu’implique le processus chez les acteurs publics. » (Infographies)

.

2) « Open data : Comment promouvoir un projet de libération des données » ; RSLN, le 22/11/2012.

Excellent article (beaucoup de liens) avec un guide pour mener à bien un projet Open Data.

.

3) « L’Open Data payant s’ouvre à la gratuité des débats » ; Sophie Blanc, Owni, le 22/10/2012.

.

4) « L’open data, retour sur la genèse d’un mouvement au cœur des débats politiques et économiques » ; Julien Vigé, Telcospinner, le 13/9/2011 (Infographies).

.

5) Un sénateur demande l’arrêt du développement de l’Open Data. Boîte de Pandore ? ; Xavier Berne, PCinpact.com, 30/01/2012

.

C) UN OUVRAGE / UN EXPERT :

.

« Open data. Comprendre l’ouverture des données publiques. » Simon Chignard, Fyp Editions, avril 2012. Simon Chignard : expert du domaine.

.

Le site des éditions Fyp (Simon Chignard y communique une documentation importante sur le sujet) :

Retranscription de l’intégralité de la préface du livre de Simon Chignard  + vidéo « Le partage » sur l’open data pour les entreprises (intervention de Simon Chignard) + Diaporamas :« Open data, de quoi parle-t-on ? » ,« Sensibiliser le grand public à l’open data » + un billet sur « Comment l’open data est devenu un objet politique … »

Données ouvertes : le site blog du livre de Simon Chignard

« Comprendre l’open data »: Interview de Simon Chignard par Flavien Chantrel, 9 juillet 2012. Le blog du modérateur

.

D) SITES WEB INCONTOURNABLES :

.

Data.gouv : Plateforme française d’ouverture des données publiques (Open Data)

Etalab : Service du 1er ministre chargé de l’ouverture des données publiques et du développement de la plateforme française Open Data.

Opendata-map : carte de France des collectivités investies dans le mouvement Open data.

Libertic : association qui promeut l’ouverture des données publiques sur tout le territoire et tous les territoires.

Fing.org : Fondation Internet Nouvelle Génération. Créée en 2000 par une équipe d’entrepreneurs et d’experts, la Fing aide les entreprises, les institutions et les territoires à anticiper les mutations liées aux technologies et à leurs usages.

About these ads

One response to this post.

  1. [...] Vingt-quatre plateformes d'open data lancées depuis 2011 par les collectivités territoriales, une trentaine de projets en cours, des données publiques et ouvertes de plus en plus "cadrées". Deux an…  [...]

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :