A quoi servent les revues scientifiques francophones?

Couverture revue scientifique britannique "Nature"

Je voudrais signaler aujourd’hui un court billet publié par Franck Ramus, chargé de recherches au CNRS, au Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique, Département d’Etudes Cognitives, Ecole Normale Supérieure à Paris. Ce dernier revient sur l’épineuse mais décisive question de la publication des travaux de recherche français dans les revues de langue anglaise.

Extrait : «En l’occurrence je considère que la notion même de revue scientifique en français est une aberration. On peut certes déplorer la perte d’influence du français dans la communication scientifique. Néanmoins, quoi qu’on puisse en penser, les faits sont là. Un chercheur qui a des résultats utiles à l’avancement de la science doit impérativement les publier en anglais. S’il ne les publie qu’en français, ils ne seront portés à la connaissance que de 2% des scientifiques du monde, et par conséquent ils sont condamnés à rester dans les oubliettes de la science. La conclusion, malheureuse peut-être, est qu’il n’y a pas de revue scientifique digne de ce nom dans d’autres langues que l’anglais. »… Suite de l’article ICI .


Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s