Les universités devraient-elles être financées par l’industrie ?

Julien Brault (les affaires.com) : «L’éditeur de jeu Ubisoft a annoncé le 15 mars dernier la création d’une chaire de recherche en intelligence artificielle à l’Université de Montréal, qui portera le nom de « Chaire industrielle CRSNG-Ubisoft en apprentissage de représentations pour les jeux vidéo immersifs ». Ainsi, une trentaine d’étudiants et de chercheurs travailleront de concert avec des employés d’Ubisoft en poursuivant l’objectif commun « de faire progresser les développements d’algorithmes d’apprentissage dits profonds » et « d’effectuer des percés significatives dans le domaine de l’apprentissage machine et de l’intelligence artificielle. » En contrepartie des cellules grises des étudiants, toutefois, Ubisoft s’est engagé à versé un million de dollars à l’Université de Montréal, à raison de 200 000 $ par année durant cinq ans.

Dans un contexte de sous-financement de l’éducation supérieure, ce type de partenariat est d’autant plus attrayant que les universités ont très peu de recours pour améliorer leur sort.» Suite de l’article.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s