La curation, un appauvrissement du web ?

La curation et le curator pourraient bien être les termes de l’année 2011, à l’image du community management en 2010 ou de l’ e-réputation en 2009. Dans un article publié le 11 février 2011  sur Typepad magazine, Romain Biard nous livre une analyse éclairante sur une tendance qui émerge en France depuis plusieurs mois, notamment avec les services Paper-li, Pearltrees et Scoop.it.

L’auteur tente de répondre aux questions suivantes :

– Qu’est-ce qui se cache derrière le concept de curation ?
– Pourquoi y a-t-il soudainement tant d’agitation autour de ce terme ?
– Pourquoi penser qu’il ne s’agit là que d’un concept ancien ?

Il nous invite également à nous interroger sur les effets pervers de cette nouvelle tendance en rappelant « qu’il ne peut y avoir de curateur sans créateur de contenu. Et ces créateurs restent majoritairement les blogueurs, les journalistes, les éditeurs de sites web divers et variés.« 

Extraits :

« Appliquée au web, la curation est la sélection et la diffusion de données sur un thème précis. Le curateur va définir des thématiques qui lui sont chères, pour lesquelles il a un intérêt particulier, et va effectuer un travail de collecte, de filtrage, de sélection d’information.« 

« Par le concept même de recommandation, tout internaute un tant soit peu actif a déjà été curateur par le passé.[…] Les utilisateurs de services comme Delicious ou Digg sont également des curateurs puisqu’ils marquent du contenu comme vous corneriez le coin d’une page d’un livre pour la retrouver plus tard et la montrer à d’autres.« 

« Plus cette tendance à produire du contenu créé par d’autre va aller en s’accentuant, moins il y aura de créateurs de contenu et plus cela génèrera de redondance dans l’information qui nous parvient. Le risque principal est donc une paupérisation des sources d’information alors même que l’objectif initial est d’en découvrir de nouvelles.

Par ailleurs, cette démarche a tendance mettre en valeur des individus jouant le rôle d’agrégateur, mais ne produisant aucune information de valeur. […] il serait intéressant que les curateurs du web analysent les données qu’ils présentent, qu’ils émettent un avis et produisent de la valeur.

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE :  « La curation, un terme neuf et à la mode pour un concept déjà ancien »

Pour compléter le sujet :

Caddiereputation :  20 plateformes de curation à expérimenter

♦ Blog Marketing Techno Internet Curation et Curator, la nouvelle tendance du Web Social (7 février 2011).

♦ Zdnet, le blog de l’Observer : La curation, un problème d’info-riche ?  (8 mars 2011)

♦ 01-net-entreprises : Le guide de la curation   (17/03/2011)

Publicités

2 réflexions sur “La curation, un appauvrissement du web ?

  1. Merci beaucoup pour cette belle synthèse de notre article.
    Si je peux juste me permettre une petite correction, mon nom est Romain Biard et non Bruno Briard.
    Bonne journée
    Romain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s