Les bibliothèques sont-elles tendance dans le futur ?

Je vous invite à prendre connaissance de l’analyse bien documentée (liens vers des sources pertinentes) de l’anthropologue Aymeric Bôle-Richard concernant sa vision très professionnelle de l’évolution et des changements affectant le monde des bibliothèques.

Un condensé des  principales mutations et problématiques auxquelles sont confrontés les professionnels du livre. Pour ceux qui ont besoin d’un résumé « sourcé » de la situation actuelle et des adaptations nécessaires des bibliothèques et bibliothécaires…

Extraits :

« L’une des plus belles perspectives réside ainsi dans le fait de constituer des collections hybrides, composées de documents numériques et papier. On se force à penser le contraire, mais les deux font bon ménage.

[…] Au bibliothécaire donc de stocker aussi les informations les plus pertinentes issues du numérique et de faire circuler tout autant les documents papier en réserve. Belle carte à jouer : le bibliothécaire a un atout sur le web car si celui-ci ne propose qu’un chaos d’informations, le premier rassemble certaines d’entre elles pour constituer du sens, de la connaissance. Un ensemble hétéroclite d’informations fragmentaires ne fait un savoir. Le bibliothécaire sélectionne l’information la plus exacte, la plus représentative d’une situation, d’une époque et la contextualise dans un ensemble de documents aux supports variés, la collection.

Bref, comme le dit bien Gilles Eboli de la Bibliothèque de Marseille à vocation régionale, le bibliothécaire crée du sens en sélectionnant des flux rss, en proposant des agrégateurs de flux, des bases de données, en proposant des webographies et des services de signets sociaux, tels les Guichets du savoir de la BM de Lyon, au même titre que des livres, revues papier, estampes, photographies, supports audio-visuels… Les plus développeurs des bibliothécaires se lancent déjà dans l’archivage du web, notamment au sein de l’International Internet Preservation Consortium, ou l’Internet Memory Foundation. Joli service rendu à la communauté, non ? « 

«  Quant au métier de bibliothécaire, c’est un hybride actuel tirant déjà vers demain : un peu archiviste, documentaliste, informaticien,  journaliste/veilleur, animateur/médiateur et conseiller des élus, il correspond bien mal au cliché de l’intello planquée et timorée. »


VOIR L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE : Article « Les bibliothèques vont-elles survivre? » 27/04/2011

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :