Parution : « Lectures et lecteurs à l’heure d’Internet : livres, presse, bibliothèques »

couv livre lectures et lecteurs« Lectures et lecteurs à l’heure d’Internet : livre, presse, bibliothèques. » Sous la direction de Christophe Evans. Collection Bibliothèques. Editions du Cercle de la Librairie. Mai 2011.

Christophe Evans est chargé d’études en sociologie au service « Études et Recherche » de la Bpi du Centre Pompidou.

.Résumé

Les évolutions des pratiques de lecture et ces pratiques elles-mêmes, notamment chez les jeunes générations, sont présentées. Puis, les usages des bibliothèques françaises confrontées à ces pratiques sont analysées : modalités d’appropriation, d’évitement ou de rejet.

.

Quatrième de couverture

S’il paraît difficile de prédire ce que seront les pratiques de lecture d’ici quelques années, au moins peut-on s’efforcer de faire le point sur ce qu’elles sont aujourd’hui, en ce début de XXIe siècle, c’est-à-dire au point de croisement de deux grandes tendances : le recul amorcé depuis longtemps déjà des lectures d’imprimés et le développement récent des lectures numériques.

C’est ce que se propose de faire cet ouvrage à partir d’études et de comptes rendus récents. La connaissance des pratiques de lecture ne se résume évidemment pas à l’observation des usages des livres imprimés, voire à ceux des romans – même si la place et la valeur symbolique de la lecture de ces derniers restent importantes. Elle suppose au contraire la prise en compte d’un vaste champ d’études : les supports et les contenus de lecture, les profils des lecteurs, le sens qu’ils confèrent à leurs pratiques, les représentations collectives, le rôle des institutions de la lecture sont à prendre en compte.

Le parcours proposé ici s’intéresse aussi bien à la croyance contemporaine dans la valeur littéraire qu’à l’usage des bibliothèques, et cherche à mieux connaître les pratiques plus ou moins intenses de lecture des enfants, des adolescents, des jeunes adultes et des adultes. Lecture de livres, d’écrans d’ordinateurs, de magazines, de romans policiers, de mangas, lectures à voix haute et usages des bibliothèques publiques sont soumis ici au crible de l’analyse sociologique. L’observation de leurs modalités d’appropriation, d’évitement ou de rejet permet une fois de plus de vérifier que la lecture – qui demeure un sujet sensible et volontiers polémique – est décidément un bon indice de l’évolution de nos sociétés, des relations que nos contemporains entretiennent avec la culture, les savoirs, leurs semblables, le monde.

.

Lien vers les Editions du Cercle de la Librairie : ICI

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :