Les archives de l’Internet et leurs usagers potentiels (chercheurs, professionnels…)

Le 26 mai 2011, la BNF a mis en ligne les résultats d’une étude prospective, réalisée fin 2010/début 2011, sur les représentations et les attentes des utilisateurs potentiels concernant les Archives de l’Internet. 

En effet, «depuis 2006, la BnF s’est vue confier la mission du dépôt légal de l’Internet français. Des collectes automatiques sont assurées 24h/24 par le service du dépôt légal numérique, dont le résultat est accessible à titre expérimental en bibliothèque de Recherche.»

A ce titre une série d’entretiens a été réalisée par la BnF auprès de chercheurs, professionnels et usagers de la bibliothèque de Recherche afin d’explorer les attentes et les besoins de ces publics potentiels et de mieux cerner leur représentation d’une archive du web.

Etude intéressante qui met notamment en relief les pratiques Web de la communauté des chercheurs (stratégies de recherche, utilisation des réseaux sociaux, typologie des données collectées etc..).

EXTRAIT DU SOMMAIRE DE L’ÉTUDE :

RÉSULTATS
3.1. LES CHERCHEURS
3.1.1. Pratiques du Web
3.1.2. Perception des archives de l’Internet
3.1.3. Contenus
3.1.4. Outils et services
3.2. LES PROFESSIONNELS (documentaliste, journaliste, avocat etc…)
3.2.1. Pratiques du Web
3.2.2. Intérêt pour les archives de l’Internet
3.2.3. Recommandations et attentes
3.3. LE « TOUT VENANT » DE LA BIBLIOTHÈQUE DE RECHERCHE
3.3.1. Pratiques du Web
3.3.2. Contenus
3.3.3. Outils

.

Extrait de l’étude :

«Une étude qualitative a été conduite fin 2010–début 2011 par la délégation à la Stratégie et à la recherche de la Bibliothèque nationale de France (BnF), en lien avec la direction des Collections et la direction des Services et des réseaux de la BnF, auprès de publics potentiels des archives de l’Internet afin d’explorer leurs besoins en termes de contenus et de services. Il s’agissait également d’analyser leurs représentations de ces archives pour identifier les moyens permettant d’accroître leur consultation. Quinze entretiens ont été réalisés au sein de trois populations : 1) chercheurs (histoire, philosophie, sociologie, sciences et techniques), 2) professionnels (avocat, consultant marketing, documentaliste, ingénieur brevet, journaliste), 3) le « tout venant » de la bibliothèque de Recherche sur le site François-Mitterrand.»

.

Consulter l’étude : ICI

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s