Chercheurs, universitaires, étudiants : rationalisez l’usage de vos appareils numériques !

Qais Assef du blog « Les carnets de l’IFPO »:

«Domicile, lieu de travail, université, bibliothèques, mais aussi salles de conférences, villégiatures de vacance, en avion, en train : combien d’appareils cumulons-nous pour accéder à nos données numériques en toute situation et en tout lieu ?

Nous en avons toute une panoplie pour répondre à nos besoins d’homo numericus : ordinateur de bureau et/ou domestique, ordinateur potable, mini-portable, liseuse numérique, tablette tactile (type iPad), téléphone ultra sophistiqué (iPhone,  Smartphone),  etc.

Bons consommateurs nous pouvons parfois cumuler plusieurs appareils pour assouvir nos différents besoins numériques : emails, réseaux sociaux, blogs, lecture d’e-Book, bases de données, applications professionnelles, photosvidéos,musiques, etc. L’homo numericus peut ainsi posséder un ordinateur sur son lieu de travail, un autre à son domicile, un mini-ordinateur pour les déplacements, une liseuse numérique pour bouquiner en tout lieu et sans doute un téléphone ultra sophistiqué pour «  facebooker »  et  lire ses emails lors des petits trajets, au restaurant, au cinéma et juste avant de dormir pour les plus « digitalovores ». Mais tout cela a un coût, d’autant que notre société de consommation s’ingénie à échelonner ses évolutions technologiques, rendant ainsi nombre de ces « bijoux numériques » obsolètes au bout de deux années, quand ce n’est pas moins !

Outre le coût engendré par la multiplication des appareils informatiques, l’utilisateur est confronté à d’autres problèmes, cette fois d’ordre technique : multiplication des lieux de stockage des données (Sur quel ordinateur ai-je enregistré la dernière version de mon article ?), incompatibilité des données entre l’ordinateur du bureau et celui du domicile, etc. Quant à l’impact de l’informatique sur l’écologie, voir l’étude du WWF dans la section  « Liens ».

Comment un étudiant, un chercheur, un universitaire peut-il rationaliser l’utilisation de ses différents équipements ? En s’appuyant notamment sur un tableau, l’auteur propose une réponse basée sur « son expérience personnelle et reposant sur les trois axes suivants : mobilité, ergonomie et économie. »

.

Lire l’intégralité de l’article : ICI

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :