Genèse des Mémoires du duc de Saint-Simon (1665-1755)

Les « potins » de la cour de Versailles !

 » « Cette pute me fera mourir… », soupirait Marie-Thérèse, reine de France, épouse de Louis XIV, en regardant le Roi s’afficher avec la belle Montespan. » ! (extrait de la préface de l’éditeur de cette anthologie).

.

En compagnie de l’essayiste Jean-Michel Décomptée, spécialiste des lettres du Grand Siècle, Franck Ferrand (« Au coeur de l’Histoire » Europe 1) évoque en ce mois d’octobre 2012 la vie et l’œuvre du « grand témoin de la cour de Versailles » : le mémorialiste Saint-Simon. Au cours de cette émission radiophonique, il est notamment question de la genèse de ses Mémoires dont une publication fiable n’interviendra seulement qu’un siècle plus tard, dans les années 1860 sous le Second Empire !

Racontant par le menu la vie à la Cour aux temps du roi Louis XIV et de la Régence, le petit Duc (1m 52 !), impitoyable observateur des intrigues de cour et des Grands du royaume, ne manquait  point  d’humour comme en témoigne ce savoureux passage que Franck Ferrand rapporte et dont voici par écrit la teneur :

♥ (Devenu grand d’Espagne (1721), Saint-Simon vient faire ses adieux à la princesse des Asturies car il est rappelé à Paris par le gouvernement du Régent (Philippe d’Orléans, neveu de Louis XIV) . Il entre dans la chambre de la princesse des Arturies :

« Elle me regarda et me lâcha un rot à faire retentir la chambre. Ma surprise fut telle que je demeurais confondu. Un second partit aussi bruyant que le premier. J’’en perdis contenance et tout moyen de m’empêcher de rire. Et un troisième plus fort encore que les deux premiers et qui mit tous les assistants en désarroi et moi-même en fuite  » !!

.

♥ Portrait de la princesse d’Harcourt :

« Elle avait été fort belle et galante ; quoiqu’elle ne fût pas vieille, les grâces et la beauté s’étaient tournées en gratte-cul ».!!

2013-05-09_17h20_42

 

VIDÉO : portrait de la Princesse d’Harcourt lu par Jean-Pierre Marielle 

.

.

.

A CONSOMMER SANS MODÉRATION !

.

L’INTÉGRALE : SAINT-SIMON « Au cœur de l’Histoire » 04/10/2012 (38 min) : ICI

.

.

En complément :

♣ Biographie : « Saint Simon. La grandeur ».  Jean-Michel Delacomptée – Gallimard (Collection L’un et l’autre), 2011 : ICI

.

♣ Site web très complet (voir les liens) dédié au mémorialiste et à la Société Saint-Simon : ICI

.

♣ Anthologie : Mémoires du duc de Saint-Simon « Cette pute me fera mourir… » Intrigues et passions à la cour de Louis XIV – LGF (Collection La lettre et la plume). François Raviez. 2011 : ICI

.

 ♣ 2014-07-09_23h08_58« Que nous apprend Saint-Simon ? »  Séminaire « La règle du jeu » du 5 mai 2013 avec comme invitée Cécile Guilbert, romancière et essayiste, auteure de  » Saint-Simon. L’encre de la subversion », Gallimard, 1994. Une conversation animée par Alexis Lacroix.

Excellents échanges littéraires au cours desquels cette spécialiste de Saint Simon tente de briser le cliché réducteur du « grand styliste à l’esprit petit et mesquin » répandu par les auteurs du 19ème siècle à l’image de Stendhal qui qualifiait  le mémorialiste de « Tête étroite, style profond » !

Les commentaires sont fermés.
%d blogueurs aiment cette page :