Amazon vs Goodreads ou l’influence croissante des RSL sur le choix des lecteurs

Face à l’offre pléthorique de « titres nouveaux inondant les lecteurs de livres inconnus » et « malgré les algorithmes de recommandation utilisés par les grandes plateformes en ligne comme Amazon« , la problématique suivante perdure : « Comment guider les passionnés de lecture vers les livres qu’ils pourraient vouloir lire ? »

Comme le souligne Tommy Pouilly de RSLN, une tendance semble pourtant se dessiner faisant la part belle à la recommandation sociale : « Alors que les grands (sites) marchands comme Amazon souffrent d’une perte de confiance du publicleurs recommandations étant suspectées d’obéir à des logiques commerciales –  les gens font davantage confiance à des recommandations venant d’un réseau social qu’ils développent eux-mêmes. »

Ainsi le RSL (réseau social littéraire) Goodreads créé en 2006 « est peu à peu devenu la première source d’avis indépendants sur le Web avec 21 millions de recommandations. Fort de 15 millions de membres, il compte aujourd’hui pas moins de 20 000 clubs de lecture. »

.

LIRE INTÉGRALITÉ  DE L’ARTICLE : ICI

(Article commenté avec lien vers l’URL d’origine)

.

Et AUSSI :

« Les réseaux sociaux littéraires ou réseaux sociaux du livre (RSL) », in « Développer la médiation documentaire numérique », sous la direction de Xavier Galaup, Presses de l’ENSSIB, 2012. Article commenté avec lien vers l’URL d’origine.

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :