Galilée ou l’amour de Dieu ! Retour sur « l’Affaire Galilée »

Bande annonce Galilée ou l'amour de Dieu

Bande-annonce France3 « Galilée ou l’amour de Dieu » CLIQUEZ !

L’Italie vers 1610. Galiléo Galiléi, scientifique reconnu, découvre les satellites de Jupiter infirmant de ce fait le système géocentrique de l’Univers (la Terre au centre du système) énoncé au II ème siècle par Ptolémée et défendu par l’Église depuis le Moyen-Age. Admiratif des travaux du savant, le cardinal Barberini, bientôt pape Urbain VIII, l’encourage vivement à rendre publique cette nouvelle astronomie tout en veillant à ne pas soutenir la conception héliocentrique de Copernic (le Soleil au centre de l’univers). En ces temps « d’hérésie protestante », l’église romaine étant particulièrement frileuse à ce sujet, le cardinal l’assure de son soutien et de celui des jésuites…

Vingt-quatre ans plus tard, à près de 70 ans, Galilée est accusé d’hérésie pour son ouvrage « Le dialogue sur les deux plus grands systèmes du monde », qui expose et confronte les théories opposées de Ptolémée et de Copernic. Or ces dernières ont été mises à l’index en 1616 et l’Inquisition soupçonne l’auteur de les cautionner.  L’instruction du procès qui s’ouvre en 1633 est confiée au Grand Inquisiteur assisté de deux théologiens, un jésuite et un dominicain. Le procès aboutit finalement à l’abjuration de Galilée, celui-ci acceptant de renoncer officiellement et publiquement à l’héliocentrisme de Copernic afin d’échapper à une condamnation pour hérésie et au bûcher.

Scénarisé par le scientifique Claude Allègre et réalisé par Jean-Daniel de Verhaegue (« La Controverse de Valladolid »), le film intitulé « Galilée ou l’amour de Dieu ! » évoque donc avec brio ce moment clé des relations entre la Science et l’Eglise.

Didactique, le film cherche notamment à rompre avec le poncif abondamment répandu représentant Galilée comme un scientifique athée et solitaire, opposé à une Église obscurantiste et ennemi du progrès et des sciences. Or la réalité historique est plus nuancée. La fiction met en avant un Galilée profondément épris de religion, qui cherche sincèrement à concilier l’Eglise, la Science et la Croyance (Galilée voit dans la démarche scientifique une façon de « mieux comprendre la pensée de Dieu ») ; l’Église n’est pas foncièrement « hostile à la Science » comme en témoigne notamment l’attitude bienveillante et protectrice des cardinaux Bellarmin et Barberini, tous deux érudits, amateurs de sciences et d’astronomie, curieux des travaux de Galilée.

La fiction est portée par une prestigieuse distribution : Claude Rich incarne à la perfection le scientifique italien écartelé entre sa foi profonde et le désir impérieux de poursuivre ses investigations ; Jean-Pierre Marielle campe l’étonnant pape Urbain VIII et Danièle Prévost joue avec délectation un redoutable inquisiteur !

A l’instar du film « Le Souper » de Brisville (confrontation entre Fouché et Talleyrand), j’ai conçu une image interactive multimédia rendant plus aisée la compréhension de ce passionnant épisode historique et scientifique. N’hésitez donc point à réviser ou parfaire votre culture scientifique en consultant les différentes ressources documentaires soigneusement sélectionnées, commentées, organisées et mises à disposition ! ;o)

Remarque : Réalisation d’une chronologie multimédia « L’affaire Galilée » (Dipity) et d’un pearltrees « Galilée ».

.

nouvelle version image thinglink 2

CLIQUEZ et accédez à l’image animée !

.

RETROUVEZ CE BILLET (et d’autres) SUR :          LogoEducavox


 

Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Superbe travail ! Merci de nous apporter cet éclairage sur Galilée et son rapport à la religion.

    On nous présente souvent la Renaissance comme le moment où on passe d’un monde centré sur la religion à celui centré sur l’homme. En réalité les choses sont beaucoup plus complexes et les « scientifiques » de l’époque étaient souvent des hommes de foi. Giordano Bruno et Pic de la Mirandole étaient non seulement très religieux mais férus d’occultisme. Quand à Newton, on a découvert au début du siècle dernier qu’il s’adonnait régulièrement à des recherches alchimiques, en apparence bien éloignées de ses travaux sur la gravité. En réalité, tout comme Galilée, il essayait de comprendre le dessein de dieu selon différentes modalités.

    Mais nous aimons les réductions et les simplifications abusives et nous sommes souvent tentés par l’anachronisme : il est tellement plus simple de « plaquer » sa pensée, sa sensibilité et ses croyances sur le passé que de tenter de comprendre les façons différentes de penser et de sentir qui étaient celles de nos prédécesseurs.

    C’est pareil avec les autres cultures : rien n’est plus difficile que de penser hors des cadres de notre propre culture.

    Bonne journée,

    Marco.

    Répondre
    • Merci cher Marco pour vos encouragements et vos commentaires pertinents.

      Nous avons la fâcheuse propension à juger avec sévérité et intransigeance nos ancêtres, et ce, avec un niveau d’instruction, une culture et un état d’esprit bien différents de ceux qui prévalaient jadis !! Ce qui conduit parfois à des incompréhensions voire de fâcheux contresens !

      Mais quelle aurait été notre réaction si, vivant au M-A, nous avions eu à nous prononcer sur les inventions et théories révolutionnaires d’un Galilée, d’un Copernic ou d’un Kepler ?? Aurions-ns été aussi admiratifs et défenseurs de ces génies ?
      Sachant qu’aujourd’hui, il est déjà fort déroutant pour certains d’entre nous, de ne pas être le centre du monde alors concevoir, au Moyen-Âge, de ne plus être au centre de l’Univers , c’est tout bonnement inconcevable non ??!!!!! ;o)

      Quant à Giordano Bruno son cas est particulier : ce n’était pas « un scientifique » mais plutôt un philosophe, un libre-penseur, un visionnaire exceptionnel convaincu que l’univers était infini et peuplé d’autres planètes. Très critique à l’égard du dogme religieux, refusant d’abjurer, il sera brûlé en place publique ! Ce personnage est incroyable et mériterait largement une image multimédia !!! ;o) Du boulot en perspective !

      Bonne journée
      A bientôt :o)
      sylvieredoc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :